Nouveau Center Parcs Vienne - Grand Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CP Vienne - Désaccords pendant la construction

Message  Chaous le Mer 30 Avr 2014 - 8:02

centre presse   http://www.centre-presse.fr/article-305517-les-promesses-non-tenues-de-center-parcs.html

24/04/2014 05:03 | Loudun | LES TROIS MOUTIERS

"Les promesses non tenues" de Center Parcs



24/04/2014 05:03 | Loudun | LES TROIS MOUTIERS | Imprimer |
Bookmark and Share
"Les promesses non tenues" de Center Parcs


Quatrième assemblée générale pour « L'avenir du canton, j'y crois », l'association de soutien à l'implantation du Center Parcs. Le président André Delagouttière a ouvert la séance, en présence de Dominique Réant conseiller général, avec des mots assez durs envers le groupe Pierre & Vacances: « Beaucoup de promesses n'ont pas été tenues », affirme-t-il.

Les réunions fréquentes au début du projet sont maintenant difficiles à obtenir, selon lui. « Sur le chantier il y a beaucoup de travailleurs étrangers, malgré les promesses de privilégier la main-d'oeuvre régionale », assure également le maire.
Dominique Réant tempère: « 70% du travail sont effectués par des entreprises locales, les 30% restants nous échappent, c'est le fait des entreprises sur lesquelles nous n'avons pas d'influence. Pour le fonctionnement, ce sera uniquement de la main-d'oeuvre française. »

Problèmes de circulation


Sont également évoqués les problèmes de circulation sur les routes autour du chantier. « Cette gêne est momentanée, les riverains doivent être patients, c'est un gros chantier qui va révolutionner la vie du secteur », affirme Dominique Réant. Les entreprises doivent tenir les délais, sinon une pénalité de 50.000€ par jour de retard est infligée. Bernard Sonneville, secrétaire de l'association, détaille le déroulement des travaux depuis 2010, date de présentation du projet. Le défrichement, la pose des réseaux, la voirie, la clôture, les fouilles archéologiques, la protection de la faune et de la flore, la mise en place des cottages au rythme de 4 par jour, la « renaturation » du Bourdigal, le début des travaux du centre village (Aqua-Mundo, serre tropicale, boutiques, restaurants). Tout devrait être terminé pour une ouverture en mai 2015. Les réunions d'informations pour le recrutement ont accueilli 3.200 personnes. Une boutique permettra de présenter les produits locaux.
Le président souhaitait dissoudre l'association après l'ouverture du parc. A la demande générale, cette décision est suspendue. L'association compte 351 adhérents depuis sa création.

Cor. Jean-Claude Rabin
avatar
Chaous

Messages : 273
Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau Center Parcs Vienne - Grand Ouest

Message  Chaous le Ven 15 Nov 2013 - 9:58

Les investisseurs ne lisent pas tous ADIPPV, l'information circule mal, la plupart d'entre eux croit à la revente en fin de bail, pure utopie de plus-value dans l'hypothèse peu crédible de trouver un acheteur dans 9 ans!



http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2013/11/13/D-ou-viennent-les-millions-du-futur-Center-Parcs-1685241


13/11/2013 05:46
Vienne - Morton, Les Trois-Moutiers - Économie
D'où viennent les millions du futur Center Parcs ?
 


La société d’économie mixte emmenée par le conseil général supporte près de la moitié de l’investissement du futur village de vacances du Loudunais.

A l'heure de poser la première pierre du Center Parcs Vienne - Grand Ouest, vendredi, entre Morton et Les Trois-Moutiers, le président du conseil général de la Vienne pourra se féliciter d'être parvenu à boucler un budget de 138 M€ pour financer les infrastructures du village de vacances. Claude Bertaud, qui s'est personnellement investi pour soutenir le projet, se souviendra peut-être aussi des sueurs froides de ces derniers mois, quand l'État faisait les fonds de poche des collectivités pour trouver les 15 millions manquants et ainsi tenir la promesse faite par l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, au sénateur de la Vienne, Jean-Pierre Raffarin.

La constitution d'une société d'économie mixte (SEM) associant investisseurs publics et privés était en effet une condition sine qua non pour que le groupe Pierre & Vacances investisse de son côté dans la construction de huit cents cottages moyennant près de 180 M€

L'union sacrée des élus

Derrière le Département qui a d'emblée mis sur la table les 25 M€ issus de la cession d'une partie des parts du Futuroscope à la Compagnie des Alpes, la Région Poitou-Charentes a rapidement apporté 5 M€ au capital social dont la constitution était déterminante pour convaincre les banques de prêter 68 M€ à la nouvelle SEM. Elle a aussi accepté de mettre 5 M€ supplémentaires, récemment, pour aider l'État à tenir la parole présidentielle. La communauté de communes du Pays loudunais apportant pour sa part 1 M€
De gauche comme de droite, les élus locaux ont joué l'union sacrée dans ce dossier. Sur les quelque 37 M€ du capital de la SEM, environ 35,5 sortent ainsi des caisses publiques (dont 10,25 de la Caisse des dépôts) contre 1,45 venu du privé (Sorégies, Crédit Agricole et Mutuelle de Poitiers). L'infographie du montage financier (ci-joint) récemment présentée aux conseillers généraux de la Vienne permet de mesurer cet effort d'un coup d'œil.

" Il faut dire que l'enveloppe a été dépassée "

« Nous allons louer à Pierre & Vacances les équipements destinés à l'accueil du public pendant une vingtaine d'années et le loyer couvrira le remboursement des emprunts », explique Guillaume de Russé, le vice-président du conseil général de la Vienne en charge des Finances. En plus des 19,3 M€ qu'il a apportés au capital, le Département a versé 15 M€ aux comptes courants d'associés : « Cela permet d'avoir de la trésorerie pour amorcer la pompe et lancer les travaux », précise l'élu.
A cela s'ajoutent donc 3 M€ : là encore, ils ont été déboursés pour aider l'État à sortir de l'impasse de sa promesse intenable. « Mais il ne s'agit que d'une avance », ajoute Guillaume de Russé. « C'est important de le préciser parce que ça peut apparaître comme une faiblesse pour nous puisqu'on a toujours dit qu'on ne donnerait pas plus que ce qu'on avait reçu de la cession des parts du Futuroscope. »
Le chef de file de l'opposition de gauche, Jean-Daniel Blusseau, ne se prive d'ailleurs pas de le faire remarquer : « Je n'ai rien à redire à ce schéma mais il faut rappeler que le conseil général ne s'était engagé au départ que sur 25 M€. Il faut dire que l'enveloppe a été dépassée et l'assumer. » Ne dit-on pas que la vérité des chiffres est implacable ?

en savoir plus

Deux cottages sur trois déjà vendus

Alors que seuls les travaux de terrassement ont débuté et que la première pierre n'est pas encore posée, environ 65 % de 800 cottages du futur Center Parcs du Loudunais ont déjà été vendus sur plan par Pierre & Vacances, selon la direction du groupe. DTZ Asset Management a annoncé le mois dernier qu'il venait d'acquérir un hameau de 91 cottages. Les prix de vente des cottages également proposés aux particuliers varient de 180.000 € à 350.000 €. Leur livraison est prévue lors de l'ouverture du parc au printemps 2015.
Baptiste Bize
avatar
Chaous

Messages : 273
Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum