Center parcs Lot-et-Garonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CENTER PARCS DANS LE LOT ET GARONNE : SITE DE MONFLANQUIN DEJA PAS RENTABLE

Message  GREFFE le Sam 19 Juil 2014 - 1:32


On ne peut qu'être étonné du projet d'installation d'un Center Parcs par Pierre et Vacances dans le LOT ET GARONNE alors que le site de MONFLANQUIN n'est déjà pas rentable : occupation à 33 % pendant 31 semaines dans l'année. Au bout de 9 ans les nouveaux baux "offrent" un rendement quasi nul aux propriétaires floués par un investissement dans des biens fortement surévalués (vendus 2,5 fois leur valeur) et surtout par la très mauvaise qualité de la construction, notamment de la piscine qui est en partie à refaire.

Une escroquerie de plus de Pierre et Vacances en perspective, cela n'a pas d'importance pour les élus locaux qui foncent sur ce projet qui va fortement dégrader la forêt et consommer beaucoup d'eau qui manque cruellement dans ce département.


Jacques GREFFE


GREFFE

Messages : 3
Date d'inscription : 06/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

On en veut aussi!

Message  Chaous le Mar 10 Juin 2014 - 8:51


« Le Center Parcs serait le bienvenu »


10 % du massif forestier du Mas-d’Agenais serait impacté par l’implantation du Center Parcs. © Photo (voir site)


Depuis jeudi et le vote favorable du Conseil municipal, la commune du Mas-d'Agenais a rejoint les dix autres sites lot-et-garonnais candidats à l'implantation du Center Parcs. La présentation du projet aux élus a été réalisée en ouverture de la séance par Jacques Bilirit, vice-président du Conseil général : « Le département est plutôt sous-équipé en parcs de loisirs. Avec le Center Parcs, il deviendrait ainsi plus attractif. »

Le vote favorable a été acquis avec 10 voix pour, un contre (Patrick Lestrade) et 4 abstentions (Monique Combes, Béatrice Touton, Sylvie Barbe et Stéphane Grimard).

Tout au long du débat qui a précédé le vote, le maire Francis Duthil n'a cessé de marteler : « Je ne peux pas ne pas être candidat pour toutes les conséquences économiques en termes d'emplois et de retombées financières pour le budget communal. »

La nature ou l'emploi ?


Les points de désaccord entre les élus ont donc porté sur les impacts économique et écologique de l'implantation du Center Parcs. Dans sa présentation, Jacques Bilirit a fait valoir les 170 millions d'euros d'investissements du groupe Pierre et Vacances, les 300 emplois à la clé. Francis Duthil a évoqué les 200 000 euros d'impôts sur le foncier bâti et les 300 000 euros de taxes de séjour que pourrait apporter au budget communal, le projet.

Marie Bonnet a résumé le débat : « Comment faire la balance entre le ramassage des champignons, la chasse et les emplois pour nos jeunes ? »

Pour les opposants ou abstentionnistes, c'est bien l'impact écologique sur la forêt patrimoniale qui est en jeu. « Est-ce qu'on a droit à vendre la forêt alors qu'elle a été attribuée autrefois aux Massais ? » a questionné Monique Combes. « La forêt est classée en ZNIEFF (Zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique), pour sa faune remarquable », a ajouté Sylvie Barbe. Stéphane Grimard, qui est aussi président de la Société de chasse, y voit une diminution du territoire. Patrick Lestrade a fait remarquer, documents à l'appui, que la municipalité actuelle semblait aller à l'encontre des engagements de la campagne des municipales.

La commune du Mas-d'Agenais est donc candidate pour l'implantation du Center Parcs. Pierre et Vacances devrait choisir le site pour la fin de l'année avec une ouverture prévue en 2018.

Patrick Parage

Source : http://www.sudouest.fr/2014/06/10/le-center-parcs-serait-le-bienvenu-1580418-3744.php
avatar
Chaous

Messages : 290
Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

La CCI se réjouit de l'arrivée de CP

Message  Chaous le Mer 30 Avr 2014 - 7:57

«La CCI se réjouit de l'arrivée de Center Parcs !» les investisseurs aussi...

Publié le 30/04/2014 à 03:52, Mis à jour le 30/04/2014 à 08:02
Interview de Jean-Alain Mariotti

-Le conseil général a annoncé un projet d'implantation d'un Center Parcs sur le département en 2018. Comment accueillez-vous cette bonne nouvelle pour l'économie du Lot-et-Garonne ?

-La chambre de commerce et d'industrie de Lot-et-Garonne se réjouit bien entendu de ce projet d'envergure. C'est une nouvelle fois la démonstration que le positionnement du Lot-et-Garonne au cœur du Sud-Ouest entre Bordeaux et Toulouse est un véritable atout. Mais la géographie ne suffit pas. Comme je le dis souvent, l'attractivité du territoire passe par un aménagement d'infrastructures de communication ; hier l'autoroute A62 qui, aujourd'hui, dans ce projet a été un critère déterminant (si cette autoroute passait dans un département voisin, le Center Parcs ne se ferait probablement pas en Lot-et-Garonne) ; demain la LGV tirera l'économie du département pour les années à venir. Un Center Parcs en Lot-et-Garonne, c'est donc une très bonne nouvelle qui valide nos positions en matière de développement économique. Tous les secteurs d'activité profitent des aménagements, l'industrie bien évidemment (cf. dernièrement l'implantation de l'entreprise AMA sur l'aéroport d'Agen) mais également le tourisme, à condition de savoir valoriser notre situation et de créer les meilleures conditions pour faciliter l'implantation des entreprises : aménagement, équipements, foncier, autorisations, etc.

Comme je l'ai proposé la semaine dernière au président Camani, la CCI aidera au montage de ce projet qui intéresse l'ensemble de l'économie du département en amont et en aval (industrie, commerce, services).

-Pourquoi ce projet est important à vos yeux ?


-Ce projet est intéressant pour plusieurs raisons :

Il véhicule une image positive du département ;

Il va dynamiser une partie du territoire dont le potentiel est encore peu exploité, il renforcera la visibilité touristique du département avec un nouveau site majeur ; il permettra de densifier le tissu d'entreprises de commerce et de services, et ainsi élargir l'offre touristique ; il va mobiliser les entreprises locales pour sa construction et son fonctionnement et il contribuera par la fiscalité au développement de nouveaux projets. In fine c'est 300 emplois directs pour le Lot-et-Garonne et bien davantage indirectement. Nous saurons créer un partenariat avec les autres chambres consulaires pour maximiser les retombées économiques de ce projet.»
avatar
Chaous

Messages : 290
Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Center parcs Lot-et-Garonne

Message  Chaous le Dim 27 Avr 2014 - 10:54

Actualités  »    Grand Sud  »    Lot-et-Garonne

Center Parcs va investir 170 millions d'€ en Lot-et-Garonne


Publié le 25/04/2014 à 03:47, Mis à jour le 25/04/2014 à 08:07

Pierre Camani, président du conseil général, et Jean-Michel Klotz, directeur général adjoint de «Pierres et vacances» ont annoncé hier l'implantation, en 2018, d'un Center Parcs dans l'ouest du département.

Il n'est pas besoin, parfois, de longs discours. Les chiffres se suffisent à eux-mêmes. En 2018, ouvrira en Lot-et-Garonne un Center Parcs de 400 cottages représentant une capacité totale de 2 000 lits d'hébergement sur un site boisé dont la superficie sera comprise entre 100 et 150 hectares. Le montant total des investissements qui seront portés par «Pierres et vacances», qui a racheté les Center Parcs, sera de 170 millions d'euros. Pour permettre la concrétisation de ce projet, les collectivités locales «sont susceptibles» d'être mobilisées à hauteur de 25 à 30 millions d'euros. Si l'on tient compte d'un taux de remplissage habituel de 80 %, sur l'année, dans les Center Parcs existants, «le Center Parcs du Lot-et-Garonne apportera 650 000 nuitées supplémentaires». On comprend donc le large sourire et la satisfaction généralisée qui accompagnaient, hier matin, l'annonce officielle de la création de cette structure touristique.
300 emplois en 2018

«Un projet sur lequel on travaille depuis 2 ans» expliquait Pierre Camani. Le président du conseil général insistait surtout sur les retombées économiques très conséquentes qui accompagnent cette création, «durant la phase de chantier, qui durera 2 ans, c'est entre 250 et 500 emplois qui seront concernés avec, «Pierres et vacances» le confirme, «l'appel aux entreprises locales». En écho, Jean-Michel Klotz citait l'exemple de la dernière réalisation, en date, de Center Parcs (en Moselle): «77% des marchés de travaux ont été confiés à des entreprises de Moselle, Lorraine ou Alsace; 23% des entreprises venaient d'autres régions mais ont sous-traité 58% de leurs marchés à des entreprises locales». À l'heure de l'ouverture du parc, 300 emplois seront concernés pour le Lot-et-Garonne, 60 dans la filière restauration, 18 dans les boutiques, 45 pour lesloisirs, 40 pour l'accueil et 140 pour les services maintenance et ménage. «Nous préparons l'ouverture de nos parcs, pour nos employés, un an à l'avance, en travaillant pour la sélection des futurs CDI et pour les formations avec Pôle Emploi ou encore les structures régionales.»
«Booster» l'attractivité du département

Les chiffres donnent encore raison à Pierre Camani, «Center Parcs en Lot-et-Garonne, c'est également l'assurance de bénéficier d'une notoriété nationale et internationale et c'est un formidable «booster» pour l'attractivité du département». La preuve par la voix de Jean-Michel Klotz : «Les retombées fiscales estimées c'est 1,3 million d'€ ; la contribution économique territoriale c'est 500 000 € par an ; les taxes foncières seront de l'ordre de 200 000 € par an et la taxe de séjour, dont le montant sera à définir par les collectivités, devrait abonder le budget de la commune sur laquelle le parc sera implanté de 250 000 € par an.» Raymond Girardi, le conseiller général qui sera – peut-être — le plus concerné par l'arrivée de Center Parcs, voyait, lui, d'autres raisons d'être satisfaits, «d'abord parce que Center Parcs fait du développement durable et du respect de l'environnement une condition essentielle de ses implantations». Et puis surtout, «Center Parcs s'engage à privilégier les ressources locales pour ses approvisionnements alimentaires, ses commerces, ses produits de construction et même son mode de chauffage avec des chaudières bois».
«Un potentiel»

C'est d'ailleurs cet aspect «d'insertion dans l'économie territoriale» que Jacques Bilirit souhaite saluer. «Nous avons un potentiel d'entreprises capable de répondre aux besoins du projet et du fonctionnement de Center Parcs.» Pour Christian Bataille, président du comité départemental du tourisme, «cette annonce confirme que le Lot-et-Garonne est bien un département touristique. Il faut le faire connaître, encore et encore».

Il s'inscrit, enfin, en cohérence avec d'autres réalisations existantes (comme Walibi) ou d'autres projets comme le site d'hébergement «Manureva», de Roquefort (ouverture en 2015) ou encore le projet de camping «haut de gamme» de Tournon-d'Agenais (10 millions d'€ d'investissement). Tous, à l'hôtel Saint-Jacques, le disent, «c'est un grand jour pour le Lot-et-Garonne.» C'est, en tout cas, le plus gros investissement dans le département depuis longtemps et pour longtemps, sans doute.
400 cottages et 12 000 m2 couverts

«Center Parcs», c'est le leader européen des courts séjours» vient d'expliquer Jean-Michel Klotz, le directeur général adjoint du groupe «Pierre et vacances».

«Le groupe créé en 1967 compte aujourd'hui 50 000 appartements et 230 000 lits qui reçoivent par an 7,5 millions de clients dont 50 % de Français. C'est encore 7 000 collaborateurs (équivalent temps plein) sur 300 sites. De quoi largement crédibiliser l'annonce faite hier. «L'implantation de Center Parcs en Lot-et-Garonne répond à notre cahier des charges : un espace à dominante boisé, une faible déclivité, l'absence de contraintes environnementales, la proximité d'un échangeur autoroutier et un site de qualité avec un ou plusieurs plans d'eau ou une rivière sans nuisance particulière.» Si la décision est actée de l'implantation du parc en Lot-et-Garonne, reste à «travailler» pour définir le site définitif. «Pour l'instant nous en sommes à la recherche du terrain.» On imagine, en fonction du cahier des charges, une zone autour de Damazan et proche du massif forestier des Landes. Pour ce qui est du parc lui-même, outre les 400 cottages, il comprendra des équipements et des services sur 12 000 m2 de surfaces couvertes, «un espace central avec des activités ludiques et sportives «indoor», un restaurant thématique, une boutique de produits locaux, une supérette, un bar, la ferme des enfants et des activités sportives outdoor. Et puis un vaste espace aquatique, baptisé «Aquamundo» avec des bassins ludiques intérieur et extérieur, des toboggans et une rivière extérieure ainsi qu'un spa. Enfin, en réponse, d'une certaine manière, à Raymond Girardi, Jean-Michel Klotz insistait sur les actions en termes de développement durable, «gestion des eaux de pluie, solutions hydro-économes et pratique du vélo et mise à disposition de véhicules électriques pour les vacanciers comme pour les équipes Center Parcs.»


http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/25/1869723-center-parcs-va-investir-170-millions-d-e.html
avatar
Chaous

Messages : 290
Date d'inscription : 10/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Center parcs Lot-et-Garonne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum